Mots et couleurs

textes auto-biographiques anciens et actuels, poésie, chansons, contes et nouvelles

18 mars 2008

LE CHEMINEAU


Le chemin d’abord, sa direction …
Le chemineau ensuite
Il est sur le quai A à Sète, s’inquiète si c’est bien le bon auprès de moi pour le train pour Perpignan
Un vrai chemineau, parcourant ses quarante Kms quotidiens, à pied bien sûr, la coquille est fixée à son sac qui garnit tout son dos de la nuque au postérieur : il va à St Jacques de Compostelle
Un petit bonhomne aux modestes proportions mais qui attrape ma valise comme un fort des halles quand le cheminot OT nous ôte du quai A pour nous virer au quai C ( escaliers compris)
Il a les cheveux blancs, gris, embroussaillés sous la casquette
Il a la candeur d’un enfant et la sagesse du vieillard
Il est parti de Rome il y a deux mois. Il arrivera Dieu sait quand, au hasard des étapes et des rencontres
Vocation : cheminer
Profession : chemineau
Il a déjà fait plusieurs fois le chemin. Les allers sont exaltants, les retours tristes. Personne ne l’attend
L’Espagne est plus compatissante que la France et meilleur marché . neuf euros la nuit dans les gîtes en France : c’est cher
Une fois en Espagne on lui avait confié un couple âgé. Oui il ya des gens âgés sur le chemin : une femme de Quatre vingt ans et pas la dernière à presser le pas ! le couple a glissé dans son bagage une enveloppe. Il ne l’a trouvée que plus tard. Il aurait refusé.
Il traverse le wagon pour descendre à Agde alors que j’étais en train de penser à lui. Je le suis jusqu’à la portière. Au retour j’observerais le quai avec l’espoir de l’apercevoir. Mais le chemin a avalé le petit bonhomme costaud et candide.
En revenant m’asseoir je raconte son aventure. Le beau ténébreux au regard lointain d’en face s’illumine. Son explication fuse « c’est qu’il a la foi !» J’approuve « oui ! celle qui soulève les montagnes et qui fait marcher en avant. »
Deux apparitions ce jour-là de … ? l’esprit saint ? la beauté de l’homme en marche, les révélations insoupçonnées du chemin ?

2 commentaires:

Blogger julie70 a dit...

belle histoire, Gelzy, merci de la partager

quant à Fabrice, il a déjà acheté hier son billet TGV pour venir de Mons le 12, nous fêterons aussi son 39e anniversaire en même temps que ton 70e et mon probable départ, et... en général la camaraderie entre nous.

Et je raconterai l'histoire Le Nez...

mercredi, 19 mars, 2008  
Anonymous gazou a dit...

J'aime beaucoup ce chemineau,j'en ai rencontré plusieurs quand j'ai fait le chemin mais c'était plutôt des jeunes qui cheminaient tout seuls,si, j'ai vu aussi une femme de mon âge qui venait de Belgique et qui nos disait qu'elle marchait vite parce que,comme ça elle avait moins chaud,elle faisait des courants d'air...

mercredi, 19 mars, 2008  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil