Mots et couleurs

textes auto-biographiques anciens et actuels, poésie, chansons, contes et nouvelles

17 octobre 2011

aujourd'hui


J’ai reconnu mon bonheur au bruit qu’il a fait en partant (Prévert)

Sur le mur de mon tabernacle
Quand la nuit a bien remué
Les appels des morts pour ne pas oublier
Les chimères des vivants pour que je les enlace
Au matin frémissant de soleil et de vie
Je vois briller les yeux de mon bonheur enfui
Et je reprends alors besace sur le dos
Echelle du ramoneur, casquette du cheminot
Dentelles de la mère, falbalas de la fille
Je marche assurée jusque vers mes béquilles
Je les jette au feu, démarre le tracteur
Pour aller labourer d’autres champs au bonheur

2 commentaires:

Blogger Solange a dit...

C'est un beau programme,j'aime.

mardi, 18 octobre, 2011  
Blogger julie70 a dit...

On retient le bonheur tant qu'on peut, puis, on le sent nous quitter, heureusement, un autre revient - de temps en temps,

que c'est belle!

mardi, 25 octobre, 2011  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil