Mots et couleurs

textes auto-biographiques anciens et actuels, poésie, chansons, contes et nouvelles

15 novembre 2012

NUIT NOIRE



La clé à mollettes

D’abord retrouver mes lunettes
3 tours de maison : ça y est !
Ensuite coucher sur le papier
la clé
Répondre à l’interrogation :
- Qu’est-ce que le noir ?
-       Qu’est-ce que la nuit ?
Nuit noire n’est rien qu’une abstraction
Quand je dors, surtout quand je rêve
toute la scène est éclairée
Et quand je viens de programmer
-       après moult et moult tours de passe-
passe -
que je vais me planter sur pieds
aussitôt la lampe s’éclaire !
La nuit avec elle pétille
fourmille, grésille, trubille
( ça c’est ce qu’en dit ma mère)
Clé à mollettes m’a trouvée
prend ma main, dispose mes doigts
glisse sur le papier étroit
jusqu’à recouvrir leurs phalanges
en jouer comme sur piano
Hourrah ! hourrah ! Hourrah !
(3 fois)
Sauvée je suis, sotte et sauve !
La nuit noire jamais ne m’aura
puisque Nuit Noire n’existe pas.
C’est simple à dire. C’est simple à faire.
Je peux aller me recoucher
lier à mon esprit mes rêves
et lier ma tête à mes pieds

Alors cette clé à mollettes  ?
Qu’est-ce que j’en fais ?

OK ! je la range, la glisse sous la couette.
À bien resserrer les boulons
elle protège mes illusions
ET – NOUS L’AVONS DIT- MES PHALANGES
Cré nom de nom !

1 commentaires:

Blogger Julie Kertesz a dit...

J'adore!

Moi, récemment, j'ai cherchée pendant trois jours non pas mes lunettes, mais mes... Dents! Trois dents de devant, que je dois dorénavant ajouter avant sortir. Manger? Je pourrais sans, mais c'est fortement laid sans.

Je me réveille, j'ai des coche mares. Je ne dors pas comme avant. Mon dos me fait mal ou me démange, j'ai peur de l'avenir dans l'ombre.

Cette nuit, j'ai réussi a remplacés mes craintes par des nouveaux plans, nouveaux cours et ateliers. Tant gagnée.

mercredi, 21 novembre, 2012  

Enregistrer un commentaire

Abonnement Publier les commentaires [Atom]

<< Accueil